Soins de support et nutrition
Alopécies

Les différents agents habituellement alopéciants utilisés en oncologie thoracique


Bien que n’ayant pas directement démontré la preuve de leur efficacité, certains conseils peuvent s’avérer utiles (67) pour ménager les cheveux :

  • Se laver les cheveux la veille de la séance puis ne plus les laver pendant 3 à 8 jours.
  • Ne pas se laver les cheveux trop fréquemment.
  • Utiliser peu de shampoing ; utiliser un shampoing doux ; éviter les shampoings pour bébé qui graissent les cheveux.
  • Utiliser une brosse douce.
  • Eviter la chaleur du séchoir, des bigoudis chauffants, des fers et ne pas faire de brushing ; éviter teinture, balayage et permanentes ; éviter les nattages et défrisage.
  • En cas de chimiothérapie alopéciante ou potentiellement toxique pour les phanères en général, il est conseillé d’adresser les patients une socio-esthéticienne et/ou une socio-coiffeuse (présentes dans de nombreux centres).

  • Le casque réfrigérant n’a jamais été testé de manière comparative avec les protocoles de chimiothérapies d’oncologie thoracique. Il peut être proposé en cas de chimiothérapie à base d’anthracyclines ou de taxanes (69,70).
  • Le minoxidil en topique local pourrait être une option dans la prévention de l’alopécie et/ou pour favoriser la repousse capillaire. Cette indication est toutefois hors AMM (68).
  • En cas d’alopécie, plusieurs accessoires existent : couvres chefs : foulard, chapeau, prothèses capillaires (remboursées par l’assurance maladie sur prescription médicale), maquillage, tatouage temporaire…

 

Références

67. Institut National du Cancer. Traitements du cancer et chute de cheveux [Internet]. Available from: http://www.e-cancer.fr/content/download/63520/571469/file/Traitement-du-cancer-et-chute-des-cheveux.pdf

68. Shin H, Jo SJ, Kim DH, Kwon O, Myung S-K. Efficacy of interventions for prevention of chemotherapy-induced alopecia: a systematic review and meta-analysis. Int J Cancer. 2015 Mar 1;136(5):E442-454.

69. Perez-Soler R, Cappuzzo F, Leon L, Wojtowicz-Prag S. Time course of skin toxicity (tox) secondary to erlotinib (E) therapy in patients (pts) with non-small cell lung cancer (NSCLC) enrolled in the SATURN study. J Clin Oncol. 29(15).

70. Joshi SS, Ortiz S, Witherspoon JN, Rademaker A, West DP, Anderson R, et al. Effects of epidermal growth factor receptor inhibitor-induced dermatologic toxicities on quality of life. Cancer. 2010 Aug 15;116(16):3916–23.