Sevrage
Pendant le sevrage

Le fumeur entre dans la phase de sevrage à la date prévue, avec un accompagnement thérapeutique spécifique, avec ou sans substituts nicotiniques ou autre médicament spécifique du sevrage tabagique (Bupropion – Zyban LP®, Varénicline – Champix®), avec ou sans traitement anxiolytique…

Le médecin doit obligatoirement revoir le fumeur au début du sevrage dans les jours qui suivent (idéalement 8 jours après), à la recherche d’un surdosage ou d’un syndrome de manque, afin d’adapter au mieux la thérapeutique spécifique.


Le syndrome de sevrage se traduit par :

  • pulsions à fumer
  • irritabilité, colère
  • anxiété
  • nervosité
  • tendance dépressive
  • difficultés de concentration
  • troubles du sommeil
  • augmentation de l’appétit

Le syndrome de surdosage se traduit quant à lui par :

  • nausées
  • lipothymie
  • palpitations, céphalées
  • bouche pâteuse
  • insomnies
  • diarrhées

Il est important d’assurer un suivi régulier, idéalement tous les mois pendant 3 à 6 mois.

Voir le référentiel