Modalités thérapeutiques
Fusion de NTRK

Recommandation – Cancers de stades avancés avec fusion NTRK

L’inclusion en essai clinique est à privilégier.

Le larotrectinib (100 mg x 2/j) est indiqué en monothérapie dans le traitement des patients adultes et pédiatriques à partir d’un mois, atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK, réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée. Cette spécialité n’est toutefois pas remboursée en France à la date de rédaction de ce document.

Voir le référentiel