Traitement des CBPC de stades IV
Chimiothérapie de seconde ligne et ultérieure

Les patients qui rechutent après une réponse initiale sont qualifiés de :

  • « hautement sensibles » si la ré-évolution survient plus de 6 mois après l’arrêt de la chimiothérapie de première ligne,
  • « sensibles » entre 3 et 6 mois,
  • « résistants » en cas de rechute avant 3 mois,
  • ou « réfractaires » en cas de progression sous traitement.

Ces patients bénéficient d’une chimiothérapie de deuxième ligne, qui dépend de l’état du patient, de la réponse à la première ligne et de ses comorbidités (7-9).

Récemment la lurbinectédine (disponible en ATU nominative), à la posologie de 3,2 mg/m² IV toutes les 3 semaines a permis d’obtenir en deuxième ligne une médiane de survie sans récidive de 3, 9 mois et une médiane de survie globale de 9,3 mois (10).

Recommandations

Patients sensibles et hautement sensibles :

  • cisplatine 80 à 100 mg/m² J1 (doit dépendre de la dose déjà reçue en première ligne) ou carboplatine (AUC 5) (Formule de Calvert)
  • ET étoposide 80 à 100 mg/m² J1, J2, J3 (IV)
  • Si cisplatine-étoposide non approprié :
    • topotecan 1,5 mg/m² J1 à J5 tous les 21 jours ou 3 à 4 mg/m² J1, 8, 15 et reprise à J28
    • topotecan 2,3 mg/m² J1 à J5 per os tous les 21 jours

Patients résistants :

  • Topotecan 1,5 mg/m² J1 à 5 tous les 21 jours ou 3 à 4 mg/m² J1, 8, 15 reprise à J28
  • Topotecan per os 2,3 mg/m² J1 à 5 tous les 21 jours
  • CAV (cyclophosphamide 1000 mg/m², adriamycine 50 mg/m² (ou 45mg/m²), vincristine 1,4 mg/m² sans dépasser 2 mg)

 

Options

Carboplatine et paclitaxel après discussion en réunion de concertation pluridisciplinaire.

Lurbinectédine (3,2 mg/m² IV toutes les 3 semaines) en monothérapie et en seconde ligne ou au-delà dans le cadre d’une ATU nominative.


Soins de support

(Cf référentiel Soins de support).

L’utilisation dès la première cure de chimiothérapie de G-CSF est optionnelle en prophylaxie primaire (prévention de la leuco-neutropénie dès la première cure) et recommandée en prophylaxie secondaire (prévention de la leuco-neutropénie pour les cures suivant une neutropénie).

En cas de facteurs de risque de neutropénie (PS mauvais (> 2), hypo-albuminémie, âge élevé, envahissement médullaire, antécédent de cancer traité, lymphocytes < 0,7 giga/l), l’utilisation de GCSF en prophylaxie primaire est recommandée.

 

Voir le référentiel

 

Références

7. von Pawel J, Schiller JH, Shepherd FA, Fields SZ, Kleisbauer JP, Chrysson NG, et al. Topotecan versus cyclophosphamide, doxorubicin, and vincristine for the treatment of recurrent small-cell lung cancer. J Clin Oncol. févr 1999;17(2):658‑67.

8. Song Z, Shao L, Lin B, Zhang Y. Single-agent chemotherapy compared with combination chemotherapy as second-line treatment in extensive-stage small cell lung cancer: a retrospective analysis. Clin Transl Oncol. oct 2013;15(10):843‑8.

9. Eckardt JR, von Pawel J, Pujol J-L, Papai Z, Quoix E, Ardizzoni A, et al. Phase III study of oral compared with intravenous topotecan as second-line therapy in small-cell lung cancer. J Clin Oncol. 20 mai 2007;25(15):2086‑92.

10. Trigo J, Subbiah V, Besse B, Moreno V, López R, Sala MA, et al. Lurbinectedin as second-line treatment for patients with small-cell lung cancer: a single-arm, open-label, phase 2 basket trial. Lancet Oncol. mai 2020;21(5):645‑54.