Modalités thérapeutiques
Chirurgie du mésothéliome pleural malin

Pleurectomie-décortication (± élargie)

 

Recommandations

La pleurectomie ± décortication, élargie ou non, doit être discutée dans les stades I, éventuellement certains stades II et III A (TNM 8ème révision) dans le cadre d’une stratégie multimodale, en réunion de concertation pluridisciplinaire de recours NETMESO/MESOCLIN (régionale ou nationale) et doit être réservée à des équipes chirurgicales et multidisciplinaires expérimentées au sein de centres de référence.

L’évaluation avant d’envisager une pleurectomie/décortication élargie doit préciser au mieux le stade :

  • Scanner thoracique avec injection de contraste comportant des coupes descendant jusqu’aux piliers du diaphragme (et abdomen), ± recherche d’une invasion trans-diaphragmatique par IRM,
  • Appréciation de l’extension médiastinale par TEP au FDG avec contrôle histologique des adénopathies à caractère hypermétabolique par médiastinoscopie (7, 4R, 4L, 2R), écho-endoscopie œsophagienne ou bronchique, recherche d’une atteinte extra-thoracique par TEP-FDG.
  • Imagerie cérébrale

Pleuro‐pneumonectomie élargie (PPE)

 

Recommandations

La pleuro-pneumonectomie élargie ne doit être entreprise qu’après l’avis d’une RCP NETMESO/MESOCLIN nationale, par une équipe entraînée à ce type de chirurgie. Ses indications sont exceptionnelles et ne constituent pas un standard de traitement.


Symphyse pleurale

 

Recommandations
  • Une symphyse pleurale doit être systématiquement proposée en cas de mésothéliome pleural malin avec épanchement pleural symptomatique.
  • Le talcage sous thoracoscopie constitue la méthode de référence.
  • Le talcage doit être évité lors de la thoracoscopie initiale lorsqu’il n’existe pas de certitude diagnostique.
  • Un cathéter pleural tunnélisé à demeure peut être envisagé en cas de pleurésie symptomatique et récidivante après talcage, ou d’emblée en cas de « poumon trappé ».

Voir le référentiel