Modalités thérapeutiques
Radiothérapie du mésothéliome pleural malin

Recommandations

La radiothérapie conserve une efficacité antalgique dans une optique palliative ; des traitements hypofractionnés à étalement court seront préférés à une irradiation plus étalée.


Options
  • Après chirurgie à visée radicale (pleuro-pneumonectomie élargie), l’irradiation externe de l’hémithorax atteint doit être discutée afin de diminuer le risque de rechute loco-régionale. Les techniques en modulation d’intensité, la tomothérapie ou l’arc-thérapie sont fortement recommandées afin de limiter le risque de complications, en particulier sur le poumon restant.
    De même que la PPE, cette irradiation est à réaliser par une équipe experte du MPM, après validation en RCP MESOCLIN.
  • Après pleurectomie décortication (± élargie), l’irradiation externe de l’hémithorax atteint est conseillée afin de diminuer le risque de rechute loco-régionale. Les techniques en modulation d’intensité, la tomothérapie ou l’arc-thérapie sont fortement recommandées afin de limiter le risque de complications, en particulier sur le poumon restant.
    Cette irradiation est à réaliser par une équipe experte du MPM, après validation en RCP MESOCLIN.
  • Une irradiation prophylactique (3x7Gy) dans les 6 semaines maximum après le geste pleural (drainage, thoracoscopie, thoracotomie) peut être proposée pour réduire la fréquence des nodules thoraciques de perméation. On l’envisagera notamment après une chirurgie du MPM avec mise en évidence d’un envahissement avéré (histologiquement) des orifices thoraciques précédents.

 

Lien vers le référentiel