Indications
Obstruction des voies aériennes proximales

Une bronchoscopie souple préalable reste indispensable, même rapide chez un patient très dyspnéique, afin d’évaluer précisément les caractéristiques de l’obstruction (localisation, bourgeon endoluminal ou compression extrinsèque…) mais aussi dans le but d’éliminer une paralysie bilatérale des cordes vocales responsable au moins en partie de la symptomatologie et nécessitant une prise en charge ORL de première intention (cordectomie). Un scanner thoracique, avec reconstructions 3D si possible, permet d’évaluer la viabilité de l’arbre bronchique et du parenchyme pulmonaire d’aval et d’aider au choix de la prothèse (148).


Par une tumeur maligne endoluminale bourgeonnante

Pourquoi traiter ?

Il est recommandé de traiter une obstruction proximale par une tumeur bourgeonnante afin de diminuer la dyspnée, de lever une atélectasie, de diminuer le risque d’hémoptysie et d’infection sous-sténotique (149).
La désobstruction bronchique avant tout traitement anti-cancéreux permet d’améliorer l’état respiratoire et général du patient et donc sa tolérance aux traitements. La survie est améliorée si la désobstruction est réalisée précocement (150). L’adjonction d’un traitement complémentaire paraît également améliorer la survie (150,151).

Quand traiter/Qui traiter ?

Les critères objectifs que les auteurs de ce document retiennent pour poser l’indication d’une désobstruction bronchique sont (120,121,124,127) :

  • CBNPC proximal accessible au bronchoscope rigide : trachée, carène, bronches souches, tronc intermédiaire
  • Obstruction > 50% ou très symptomatique
  • Voies aériennes et poumon fonctionnels et sains au-delà de l’obstruction
  • PS ≤ 2 en dehors de l’altération de l’état général directement liée à l’obstruction

Quels moyens thérapeutiques ?

En bronchoscopie rigide sous anesthésie générale, plus rapide et plus sûre (possibilité d’hémostase et d’aspiration « haut débit ») que l’endoscopie souple : résection mécanique seule ou associée au laser Nd/YAG ou à la thermocoagulation. Dans cette indication, la thermocoagulation paraît aussi sûre et efficace que le laser pour un coût inférieur (160).
La cryothérapie et la photothérapie dynamique sont également efficaces mais ne sont pas adaptées à la désobstruction bronchique en raison de leur action retardée. Elles peuvent cependant être utilisées en l’absence d’obstruction critique (6,149,161).


Par une compression tumorale extrinsèque

La pose d’une prothèse endobronchique est indiquée si le calibre trachéal ou bronchique est réduit de 50% ou plus (133,169). Elle permet de diminuer la dyspnée (170) et d’améliorer les valeurs spirométriques (171). Mise en place quand le Performance Status est < 4, elle pourrait améliorer significativement la survie (172). Dans cette indication, seules les prothèses en silicone ou les prothèses métalliques couvertes sont recommandées. Si une radiothérapie externe est envisagée, il faut privilégier, dans la mesure du possible, la pose d’une prothèse en silicone.

Voir le référentiel

Références

6. Du Rand IA, Barber PV, Goldring J, Lewis RA, Mandal S, Munavvar M, et al. British Thoracic Society guideline for advanced diagnostic and therapeutic flexible bronchoscopy in adults. Thorax. nov 2011;66 Suppl 3:iii1-21.

120. Bolliger CT, Mathur PN, Beamis JF, Becker HD, Cavaliere S, Colt H, et al. ERS/ATS statement on interventional pulmonology. European Respiratory Society/American Thoracic Society. Eur Respir J. févr 2002;19(2):356‑73.

121. Ernst A, Silvestri GA, Johnstone D, American College of Chest Physicians. Interventional pulmonary procedures: Guidelines from the American College of Chest Physicians. Chest. mai 2003;123(5):1693‑717.

124. Guibert N, Mazieres J, Marquette C-H, Rouviere D, Didier A, Hermant C. Integration of interventional bronchoscopy in the management of lung cancer. Eur Respir Rev Off J Eur Respir Soc. sept 2015;24(137):378‑91.

127. Vergnon J-M. [Supportive care. Endoscopic treatments for lung cancer]. Rev Mal Respir. oct 2008;25(8 Pt 2):3S160-166.

133. Ernst A, Feller-Kopman D, Becker HD, Mehta AC. Central airway obstruction. Am J Respir Crit Care Med. 15 juin 2004;169(12):1278‑97.

148. Asimakopoulos G, Beeson J, Evans J, Maiwand MO. Cryosurgery for malignant endobronchial tumors: analysis of outcome. Chest. juin 2005;127(6):2007‑14.

149. Simoff MJ, Lally B, Slade MG, Goldberg WG, Lee P, Michaud GC, et al. Symptom management in patients with lung cancer: Diagnosis and management of lung cancer, 3rd ed: American College of Chest Physicians evidence-based clinical practice guidelines. Chest. mai 2013;143(5 Suppl):e455S-97S.

150. Jeon K, Kim H, Yu C-M, Koh W-J, Suh GY, Chung MP, et al. Rigid bronchoscopic intervention in patients with respiratory failure caused by malignant central airway obstruction. J Thorac Oncol Off Publ Int Assoc Study Lung Cancer. mai 2006;1(4):319‑23.

151. Han CC, Prasetyo D, Wright GM. Endobronchial palliation using Nd:YAG laser is associated with improved survival when combined with multimodal adjuvant treatments. J Thorac Oncol Off Publ Int Assoc Study Lung Cancer. janv 2007;2(1):59‑64.

160. Wahidi MM, Unroe MA, Adlakha N, Beyea M, Shofer SL. The use of electrocautery as the primary ablation modality for malignant and benign airway obstruction. J Thorac Oncol Off Publ Int Assoc Study Lung Cancer. sept 2011;6(9):1516‑20.

161. Simone CB, Friedberg JS, Glatstein E, Stevenson JP, Sterman DH, Hahn SM, et al. Photodynamic therapy for the treatment of non-small cell lung cancer. J Thorac Dis. févr 2012;4(1):63‑75.

169. Bolliger CT, Sutedja TG, Strausz J, Freitag L. Therapeutic bronchoscopy with immediate effect: laser, electrocautery, argon plasma coagulation and stents. Eur Respir J. juin 2006;27(6):1258‑71.

170. Saji H, Furukawa K, Tsutsui H, Tsuboi M, Ichinose S, Usuda J, et al. Outcomes of airway stenting for advanced lung cancer with central airway obstruction. Interact Cardiovasc Thorac Surg. oct 2010;11(4):425‑8.

171. Vergnon JM, Costes F, Bayon MC, Emonot A. Efficacy of tracheal and bronchial stent placement on respiratory functional tests. Chest. mars 1995;107(3):741‑6.

172. Razi SS, Lebovics RS, Schwartz G, Sancheti M, Belsley S, Connery CP, et al. Timely airway stenting improves survival in patients with malignant central airway obstruction. Ann Thorac Surg. oct 2010;90(4):1088‑93.