Métastases osseuses
Rôle de la médecine nucléaire

Recommandations
  • La scintigraphie osseuse est possible mais peu sensible pour le bilan d’extension des cancers broncho-pulmonaires (sous-estimation des lésions très ostéolytiques) par rapport au TEP-FDG.
  • En dehors d’une question clinique précise, la scintigraphie osseuse n’est pas indiquée pour le suivi.
  • Le TEP-FDG représente un bon examen pour cartographier les métastases osseuses ostéolytiques du cancer du poumon sous réserve de réaliser un balayage suffisamment étendu (incluant au moins les fémurs).
  • Une lésion isolée en TEP ou en scinti osseuse : doit faire réaliser une imagerie ciblée suivie d’un avis spécialisé (fréquence des diagnostics différentiels).
  • L’interprétation d’une imagerie scintigraphique précoce doit prendre en compte la possibilité du flare. Une interprétation dans l’ensemble du contexte (clinique et paraclinique) est nécessaire.

Voir le référentiel