Anémie chimio-induite
Agents Stimulant l’Erythropoïèse

Recommandations

Il est recommandé de rechercher et traiter une cause alternative d’anémie.

Les ASE ne doivent être utilisées que pour la correction d’une anémie liée à une chimiothérapie et en dehors de la radiothérapie seule.

Il est recommandé d’associer une supplémentation martiale en cas de carence ferrique vraie ou fonctionnelle. Il est recommandé d’administrer le fer par voie intraveineuse à la dose de 1000mg/semaine en une ou plusieurs injections jusqu’à correction.

Les ASE doivent être initiées pour des taux d’hémoglobine en dessous de 10 g/dl.

Le taux cible d’hémoglobine est d’environ 12 g/dl. L’augmentation au-delà de 13 g/dl doit être évitée.

Il est recommandé de contrôler l’hémoglobine, le bilan martial, et les dosages des folates/B12 toutes les 3-4 semaines et d’adapter les traitements en fonction de ces dosages.

Si le taux d’hémoglobine n’est pas augmenté d’au moins 1 g/dL après 4 semaines (sauf epoïétine thêta), il est inutile de poursuivre le traitement par ASE.

En l’absence de données spécifiques, les ASE ne sont pas recommandés pour le traitement des anémies survenant sous ITK (62).


Différents ASE disponibles en France et posologies recommandées

Les * indiquent un produit biosimilaire.
F Site de l’EMA, Résumé des Caractéristiques du Produit, http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR/document_library/EPAR_‐_Product_Information/human/001033/ WC500043300.pdf

 

Voir le référentiel

 

Référence

62. Tiotiu A, Clément‐Duchêne C, Martinet Y. [Management of chemotherapy‐induced anemia in lung cancer]. Rev Mal Respir. 2015 Oct;32(8):809–21.