Nutrition des patients en oncologie thoracique
Prise en charge nutritionnelle en contexte chirurgicale

Évaluation du grade nutritionnel

Le risque nutritionnel peut être classé en trois catégories.

* La chirurgie thoracique (résection pulmonaire majeure) doit être considérée comme un acte à risque élevé de morbidité.


Orientation en pré-opératoire

Les apports recommandés sont de 25 à 30 kcal/kg/jour dont 1,2 à 1,5 g de protéines /kg/jour (107).

La pratique d’une activité physique ou un reconditionnement en périopératoire semblent avoir un impact sur la récupération en postopératoire, sur la diminution des complications et de la mortalité.(108)


Recommandations : Nutrition dans la période post-opératoire

  • Reprendre le plus rapidement possible, au cours des 24 premières heures post-opératoires, une alimentation orale, selon la tolérance du patient, sauf contre-indication chirurgicale.
  • Instaurer une assistance nutritionnelle quand le patient a des apports alimentaires post-opératoires inférieurs à 60% de ses besoins quotidiens depuis 7 jours, et dès les 24 premières heures post-opératoires, si le patient est dénutri.
  • Discuter la glutamine s’il existe des complications post opératoires majeures et si une nutrition parentérale est en cours.

Voir le référentiel

 

Référence

107. Chambrier C, Sztark F, Société Francophone de nutrition clinique et métabolisme (SFNEP), Société française d’anesthésie et réanimation (SFAR). French clinical guidelines on perioperative nutrition. Update of the 1994 consensus conference on perioperative artificial nutrition for elective surgery in adults. J Visc Surg. 2012 Oct;149(5):e325-336.

108. Crandall K, Maguire R, Campbell A, Kearney N. Exercise intervention for patients surgically treated for Non-Small Cell Lung Cancer (NSCLC): a systematic review. Surg Oncol. 2014 Mar;23(1):17–30.