Métastases cérébrales synchrones en situation multi‐métastatique
CBNPC avec mutation de l’EGFR

Recommandations

En cas de métastases cérébrales inaugurales avec mutation de l’EGFR, accessibles à un traitement local (MC≤4), celui-ci doit être envisagé de manière systématique avant la mise sous Osimertinib. La radiothérapie cérébrale stéréotaxique peut être réalisée de manière concomitante au traitement par ITK.

L’osimertinib 80mg/j est indiqué en première ligne y compris chez les patients atteints de métastases cérébrales, les recommandations étant identiques au référentiel CBNPC.

En cas de progression cérébrale :

  • Il est recommandé de rechercher un mécanisme de résistance ciblable sur ADN circulant ++.
  • Sous ITK de 1ère ou 2ème génération avec apparition d’une mutation T790M, un traitement par osimertinib est recommandé en première intention. Le traitement local est à discuter au cas par cas dans cette situation, et peut être réalisé dans un second temps.
  • Sous osimertinib ou ITK de 1ère ou 2ème génération en l’absence de mutation T790M, les progressions cérébrales seules accessibles à un traitement local par RTS ou RTS + neurochirurgie peuvent être traitées par traitement local avec poursuite de l’ITK. En cas de progression multisite, un traitement systémique de deuxième ligne par sels de platine ± bevacizumab est indiqué (cf CBNPC).
  • En cas d’identification d’autres mécanismes de résistance, les recommandations sont identiques au référentiel CBNPC.

 

Options

L’IET peut être discutée en cas de MC multiples notamment chez les patients très symptomatiques.

Voir le référentiel